Billet 5 – Module 9

Avez-vous souvenir d’un évènement où les citoyens sont devenus journalistes?

Depuis quelques années, un nouveau phénomène émerge et transforme petit à petit le traitement de l’information par les médias : il s’agit du journalisme citoyen. Cette forme de journalisme désigne en fait l’utilisation des médias par des individus lambda, qui sont simplement citoyens et ne justifient d’aucune formation journalistique.

Prenant souvent la forme de vidéos, ces supports amateurs sont de plus en plus repris par les médias dits traditionnels. En effet, cela permet à ces derniers d’obtenir des images exclusives d’un évènement précis, qu’ils n’ont pas pu couvrir eux-mêmes.

Un exemple français me revient alors en tête pour illustrer mes propos : le 29 août dernier, une fusillade a éclaté dans le centre de Marseille. L’évènement a alors été relaté sur Internet, grâce aux sites journalistiques, qui reprennent l’information en quasi instantané. Mais les français ont également pu entendre parler de cette fusillade le lendemain, au journal télévisé de 20 heures de TF1. Ne disposant pas d’images plus précises que celle d’un amateur, la première chaîne française a alors inclus dans son reportage une vidéo provenant d’un cellulaire, visible en cliquant sur le lien ci-après : http://videos.tf1.fr/jt-20h/marseille-les-images-amateurs-des-minutes-qui-ont-suivi-la-fusillade-7484864.html.

Voici donc un bon exemple de l’utilisation des vidéos amatrices par les médias.

L’information citoyenne prend également de plus en plus de place sur la toile. En effet, grâce au Web 2.0 et à l’interactivité qu’il permet, l’information est accessible en temps réel, grâce à des citoyens qui sont sur place et partagent ce qu’ils voient au moment où cela se passe : ce sont des journalistes de terrain, comme nous le prouve la vidéo ci-dessous, prise par un amateur lors de l’ouragan Sandy, il y a quelques jours à peine :

L’avantage principal de ce type de journalisme selon Craig Newmark (créateur de the Craig’s List), est « qu’un citoyen journaliste sera capable de publier quelque chose qu’un journal aura peur d’imprimer » (Des Grenouilles dans la Vallée, 2012 : En ligne). On peut ainsi retrouver sur Internet des vidéos d’exécution, ou autres évènements violents que les médias traditionnels se ne permettent pas de diffuser compte tenu de la diversité de leur audience. Outre cet aspect positif, la tendance qu’ont les individus de vouloir se consulter entre eux avant de croire ce que leur montre les médias (comme le prouve par exemple le succès des forums) permet à ces derniers de gagner en crédibilité et en confiance auprès du public lorsqu’ils utilisent des vidéos d’amateurs (Bowman et Willis, 2003 : En ligne).

Mais le journalisme citoyen présente également ses limites, notamment concernant la véracité de l’information. En effet, les médias se doivent de travailler de plus en plus dans l’urgence, et alimentent donc leurs reportages par des informations, vidéos ou images amatrices, sans toujours en vérifier la fiabilité. C’est ainsi qu’on se souvient d’une erreur produite par France 3 et BFM TV le 13 janvier 2010. Voulant illustrer la violence du séisme qui secouait alors Haïti, les chaînes diffusent une vidéo issue d’une caméra de surveillance de l’Ambassade de France. Mais la vidéo avait finalement été capturée lors d’un tremblement de terre en Californie… (Marzolf, 2010 : En ligne).

Tout nous laisse donc à penser que le journalisme citoyen a encore de beaux jours devant lui, mais que les médias traditionnels l’utiliseront davantage en complément de leurs images et informations qu’en tant que substitut, car cela risquerait de d’altérer leur crédibilité.

Bibliographie :

Bowman, Shayne et Chris Willis, 2003, « We Media: How Audiences are Shaping the Future of News and Information » in The Media Center at the American Press Institute, chapitre 6 [En ligne] URL : http://www.hypergene.net/wemedia/weblog.php?id=P33 Consulté le 3 novembre 2012.

Des Grenouilles dans la Vallée, 17 février 2012, « Questions/réponses avec Craig Newmark » [En ligne] URL : http://siliconvalleyfrogs.com/wordpress/2006/02/17/questionsreponses-avec-craig-newmark.html. Consulté le 3 novembre 2012.

Marzolf, Hélène, 2010, « Les JT très amateurs d’images amateurs » in Télérama No 3136 [En ligne] URL : http://television.telerama.fr/television/videos-sous-surveillance-les-images-amateurs-a-la-tele,52793.php. Consulté le 3 novembre 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s